L’espagnole Banco Popular en faillite : rachat par Santander pour un euro !

Santander rachète l’entité pour un euro symbolique. Le groupe garantit la continuité de l’activité de Banco Popular sans que les déposants soient affectés. Il s’agit du premier test de faillite réussi pour l’Union bancaire européenne. (Source : Les Echos)

Décidément, comme on peut le voir dans cet excellent article des Echos, le système bancaire européen produit des phénomènes inquiétants. « Test de faillite réussi »… Malgré la formule, faite pour rassurer (ou pas) les épargnants, cette nouvelle ne laisse pas d’être angoissante. Banco Popular est-elle un cas isolé ? Est-ce le début d’une série de faillites qui pourraient engendrer à terme l’implosion du système bancaire et monétaire de l’UE ? Et dans ce cas, via le bail-in ou le bail-out, les épargnants, et plus généralement les déposants, devront-ils mettre la main à la poche ?


Fin de parcours pour Banco Popular. La sixième banque espagnole échappe de justesse à la faillite, grâce à son rachat pour un euro symbolique par le groupe Santander.

L’annonce faite mercredi matin met fin à des semaines de suspense, durant lesquelles la direction de la banque en difficultés a cherché une solution pour résoudre ses problèmes de liquidité. La situation était devenue insoutenable, alors que Banco Popular était prise dans une spirale boursière qui lui avait fait perdre la semaine dernière la moitié de sa capitalisation à la bourse de Madrid, passant de 2,7 milliards d’euros à 1,4 milliards d’euros.

Popular devient donc la première banque européenne à être soumise à un sauvetage selon les nouveaux mécanismes communautaires. L’opération impose de lourdes pertes aux actionnaires qui vont y laisser leur mise. Elle va en revanche garantir la sécurité des dépôts et la continuité de l’activité commerciale. C’est ce que s’est empressée de faire savoir Ana Botin, présidente du groupe Santander. « Nous souhaitons la bienvenue aux clients de Banco Popular, annonçait-elle mercredi matin sur les réseaux sociaux. Nous allons travailler pour leur offrir le meilleur service durant cette période de transition et à l’avenir. »

Santander va lever 7 milliards d’euros

Ana Botin a ensuite détaillé ses plans, lors d’une conférence de presse, annonçant que Santander lancera une augmentation de capital de 7 milliards d’euros pour couvrir l’intégration de Popular, et prévoit de mobiliser 7,9 milliards pour faire face aux provisions supplémentaires, dont 7,2 milliards destinés à couvrir les actifs et impayés liés au secteur immobilier.

Du côté du gouvernement qui avait insisté, ces derniers jours, sur la stabilité du secteur financier espagnol, le ministre de l’économie Luis de Guindos souligne que l’opération n’a rien à voir avec le sauvetage de Bankia. En 2012, celui-ci avait impliqué la mobilisation de 22,4 milliards de fonds publics, provoquant les doutes des marchés sur la solvabilité du pays.

Cette fois, note le ministre, « l’opération a lieu sans fonds publics et sans que ne se produise d’éventuelle contagion entre le risque souverain et bancaire. La situation actuelle est très différente de celle de l’année 2012, du fait de la bonne santé de l’ensemble du secteur financier et de l’économie espagnole en général. »

Lire la suite ICI.


Un autre excellent article en espagnol ICI, dans El Pais.

El Santander compra el Banco Popular por un euro ante su inviabilidad

Soyez le premier à commenter l’article sur "L’espagnole Banco Popular en faillite : rachat par Santander pour un euro !"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*


6 + 4 =