La production de fausse monnaie s’effondre en 2016, une première

Commentaire de la LIDDEF :

Cet article de Boursorama montre que le cash en billets est beaucoup plus sécurisé que ne le disent les partisans de sa suppression !


La proportion de fausse monnaie en circulation est minime, assure la Banque de France.

Les billets de 20 euros étaient les plus contrefaits avant d’être sécurisés en 2015. ( AFP / DAMIEN MEYER )

La contrefaçon de billets est en chute libre, rapporte RTL, qui se base que les chiffres de l’Office central pour la répression du faux monnayage pour l’année 2016. Des chiffres que l’OCRFM n’a pas encore officiellement communiqués. C’est la première fois que la fabrication de fausse monnaie chute de cette manière.

La mise en circulation du nouveau billet de 20 euros en novembre 2015 serait la principale cause de cette baisse. Cette coupure, la plus reproduite par les faux-monnayeurs est désormais ultra-sécurisée, avec impression en relief, hologrammes et divers autres points de sécurité.

« Le taux de contrefaçon est infinitésimal », a déclaré sur RTL le directeur général des services à l’économie à la Banque de France, Gilles Vaysset. Les billets de 50 euros sont également sécurisés, et les billets de 100 et 200 euros, de génération antérieure, représentent désormais une cible de choix pour les faux-monnayeurs, principalement basés en Italie.

Lire la suite ici.

Soyez le premier à commenter l’article sur "La production de fausse monnaie s’effondre en 2016, une première"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*


13 − = 9