Le Daily Mail met en cause le Gouvernement britannique dans l’inflation énergétique qui secoue l’Union Europénne

(Sabotage : les prix du gaz en Europe ont augmenté de 12% depuis le sabotage de Nord Stream)

Selon le Daily Mail, quotidien britannique, le ministre des affaires étrangères de Russie accuse nos amis britanniques d’être responsables de l’attentat terroriste contre le gazoduc Nord Stream qui va plonger l’Allemagne dans la récession (de 10% de PiB selon Marc Touati) et certains foyers français dans la précarité énergétique cet hiver.

Voici une traduction du Dailly mail du 1er novembre 2022 :

Le Kremlin met en garde contre de « nouvelles mesures » contre la Grande-Bretagne après avoir affirmé que le Royaume-Uni avait « coordonné » les explosions de Nord Stream et Liz Truss « a envoyé aux États-Unis un message disant » C’est fait « peu de temps après l’explosion »

  • Dmitry Peskov, porte-parole de Poutine, affirme que la Russie dispose de « données » montrant une attaque coordonnée du Royaume-Uni contre les tuyaux Nord Stream avec les États-Unis 
  • Vient après que Kim Dotcom – fondateur de Megaupload – ait fait circuler la théorie du complot selon laquelle Truss a envoyé un texto au secrétaire d’État américain après l’attaque en disant: « C’est fait »
  • Kim a affirmé que le texte était sur le téléphone piraté de Truss, mais n’a produit aucune preuve
  • La revendication semble faire partie d’une attaque de propagande contre le Royaume-Uni pour son soutien à l’Ukraine 

La Russie réfléchit aux « mesures supplémentaires » à prendre après avoir accusé la Grande-Bretagne de coordonner les attaques contre les conduites de gaz Nord Stream .

Dmitry Peskov, porte-parole de Vladimir  Poutine , a déclaré que les agents de renseignement du Kremlin « disposent de données indiquant que des spécialistes militaires britanniques dirigeaient et coordonnaient l’attaque » qui a détruit deux conduites de gaz allant de la Russie à l’Allemagne en septembre.

« Il existe des preuves que la Grande-Bretagne est impliquée dans un sabotage … un acte terroriste contre des infrastructures énergétiques vitales », a-t-il déclaré aux journalistes.

«De telles actions ne peuvent pas être mises de côté. Bien sûr, nous réfléchirons à d’autres étapes. Cela ne peut définitivement pas être laissé comme ça.

Cela vient après que Kim Dotcom, qui dirigeait le site Megaupload avant d’être reconnu coupable de fraude, a commencé à faire circuler une théorie du complot selon laquelle Liz Truss avait envoyé un texto au secrétaire d’État américain Antony Blinken immédiatement après l’attaque disant « c’est fait ».

Kim a affirmé avoir appris le message de l’iCloud de Truss, après qu’il a été révélé que la Russie avait piraté son téléphone alors qu’elle était ministre des Affaires étrangères .

Ni Kim ni Peskov n’ont publié les preuves qu’ils prétendent avoir vues.

Mais l’accusation représente une nouvelle ligne d’attaque de la Russie contre les États-Unis et la Grande-Bretagne, qui ont soutenu l’Ukraine dans sa résistance à l’invasion de Poutine.

Londres a rejeté les revendications.

Le porte-parole du Premier ministre Rishi Sunak a déclaré mardi que Londres ne serait pas entraînée dans « des distractions qui font partie du livre de jeu russe ».

Lundi, le ministre des Affaires étrangères James Cleverly a déclaré aux Communes que les allégations russes contre le Royaume-Uni étaient « de plus en plus éloignées de la réalité ».

« Ils sont conçus pour distraire le peuple russe de la réalité des échecs russes sur le champ de bataille », a-t-il déclaré aux députés.

La Russie a accusé le Royaume-Uni d'avoir orchestré les explosions qui ont détruit les pipelines Nord Stream 1 et 2 avec les États-Unis, affirmant que les services de sécurité disposent de données le prouvant

(Fin de m’article du Daily Mail.)

Ce qui est étrange c’est que même François Mitterrand avait sur sa fin de vie sombré dans le complotisme contre nos amis américains. Il aurait déclaré à Monsieur Georges-Marc Benhamou :

«La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort.»

Sans surprise, c’est Florian Philippot qui semble désormais l’héritier de cette pensée si déconcertante de notre ancien Président de la République sur son lit de mort :

Selon l’ADEME :

  • 20 % des Français déclarent avoir souffert du froid au cours de l’hiver 2020-2021, pendant au moins 24 h. 40 % estiment que c’est à cause d’une mauvaise isolation thermique de leur logement et 36 % pour des raisons financières ;
  • en 2020, 10,5 % des Français, soit 3 millions de ménages, ont dépensé plus de 8 % de leurs revenus pour payer les factures énergétiques de leur logement, et font partie des plus modestes.

(source : ENL 2013) :

  • 26 % des ménages locataires du parc privé et 36 % des ménages du parc social sont en précarité énergétique ;
  • les jeunes sont de plus en plus fragilisés : 30 % des 18-34 ans déclarent avoir souffert du froid en 2021 (source : médiateur national de l’énergie, 2021) et 46 % d’entre eux déclarent avoir des difficultés à payer leurs factures en 2021 ;
  • 62 % des ménages en précarité énergétique sont des propriétaires occupants.

De plus en plus, la précarité énergétique concerne l’inconfort d’été. En 2020, 52 % des ménages déclarent avoir souffert du chaud pendant au moins 24 h, en raison de la canicule (et aussi du manque d’isolation et de la mauvaise ventilation) (source : médiateur national de l’énergie, 2021).

 

Soyez le premier à commenter l’article sur "Le Daily Mail met en cause le Gouvernement britannique dans l’inflation énergétique qui secoue l’Union Europénne"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*


23 + = 33