H20 : Les fonds d’assurance-vie bloqués en France


Le gestionnaire de fonds britannique H2O AM, affilié de la banque française Natixis, inquiète à nouveau après avoir annoncé vendredi la suspension de huit fonds, conduisant à s’interroger sur la portée d’une telle décision.
  • Pourquoi une suspension de fonds?

La filiale britannique de Natixis IM a gelé ces fonds en raison « d’incertitudes de valorisation liées à leurs expositions significatives » pour certains titres.

Trois d’entre eux (Allegro, H2O MultiBonds et H2O MultiStrategies) l’ont été à la demande du gendarme français des marchés (AMF). Les cinq autres ont été bloqués à l’initiative du gestionnaire.

Concrètement, cela signifie que les opérations de souscription ou de rachat de titres financiers ne pourront pas avoir lieu durant quatre semaines, les seize autres fonds de H2O restant pour leur part actifs.

Ces suspensions interviennent alors que l’effet dévastateur de la crise du coronavirus sur les marchés financiers a fait mécaniquement monter le plafond de 10% d’actifs dits « illiquides » ou non cotés détenus par ces fonds. Or la réglementation leur interdit de détenir plus de 10% de ce type d’actifs.

  • Quels sont les actifs concernés?

Le sujet a éclaté fin juin 2019 lorsque des informations de presse et une note du groupe de recherche et d’évaluation financière Morningstar ont mis en doute la liquidité de certaines obligations détenues par le fonds H2O, liées à Lars Windhorst, un financier allemand controversé.

Ces inquiétudes ont fait plonger sévèrement le titre de Natixis et entraîné des retraits massifs de capitaux dans certains fonds d’H2O AM.

La suite sur La Tribune

Soyez le premier à commenter l’article sur "H20 : Les fonds d’assurance-vie bloqués en France"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


*


31 − = 24