L’or pourrait bientôt disposer d’un allié de poids : la future patronne de la Réserve fédérale (Fed, banque centrale des Etats-Unis), soit l’une des personnes les plus influentes de la planète. Donald Trump a annoncé que Judy Shelton – connue pour défendre le retour à “l’étalon or” – et Christopher Waller seraient les candidats qu’il présentera pour la nomination au comité de politique monétaire de la Fed. “Après les reproches publiquement exprimés par le président américain contre Jerome Powell, l’actuel patron de la Fed, il y a peut-être parmi ces deux candidats un futur chef de la banque centrale”, souligne Laurent Schwartz, directeur du Comptoir National de l’Or, spécialiste de l’or investissement et de l’expertise de bijoux.

Judy Shelton et Christopher Waller devront être entendus par le Sénat à majorité républicaine, qui est chargé de confirmer ces choix. “Un processus qui n’est cependant pas une simple formalité”, avertit l’expert. “Les deux nominés ont pris des positions qui sont de nature à soutenir le cours de l’or. Tous deux se sont ainsi montrés publiquement ouverts à une politique monétaire plus accommodante, et notamment à une baisse des taux d’intérêtce qui est généralement un facteur de soutien pour l’or”, souligne-t-il. En effet, l’or ne générant pas de revenu, il profite de phénomènes d’arbitrages favorables quand les taux d’intérêts réels (les taux moins l’inflation) refluent…

>> A lire aussi – L’or devrait s’envoler à 1.700 dollars : le conseil Bourse du jour

Mieux, dans une tribune accordée par le Wall Street Journal, Judy Shelton a publiquement pris parti pour le retour de l’étalon or. Dans ce système, qui prévalait avant 1971, la valeur des monnaies était liée au métal jaune.

>> A lire aussi – Or : il y a 20 ans, le Royaume-Uni commettait une des pires erreurs de gestion de l’Histoire

Suite aux accords de Bretton Woods de 1944, le dollar avait été sacré “monnaie de réserve, convertible en or, à 35 dollars l’once. Il s’agissait en réalité d’un étalon de change or (Gold Exchange Standard) où toutes les monnaies étaient reliées au dollar par une parité fixe mais ajustable”, explique l’économiste Philippe Herlin, docteur en économie du CNAM, dans L’or, un placement d’avenir.

>> A lire aussi – Cet indicateur méconnu qui annonce la remontée des cours de l’or face aux actions

Un retour à ce dispositif “permettrait selon Judy Shelton de stabiliser les monnaies et d’éviter à certains pays de manipuler leur valeur. Vers des achats d’or par la Fed ? Pas encore, mais en tout cas, cela n’est plus une hypothèse farfelue”, souligne Laurent Schwartz.